L'Est Républicain, 21 mars 2020


Coronavirus : des stocks de masques donnés par des entreprises

Ober, Essilor ou encore MD Fenêtres : des boîtes meusiennes participent à l’effort pour fournir aux soignants ces masques de protection qui manquent en grand nombre. Un appel général a été lancé pour que d’autres fassent pareil. A l’heure où l’on ne cesse d’entendre les soignants se désoler de la pénurie de masques de protection pour lutter contre le coronavirus, c’est le monde de l’entreprise qui vient à leur se cours. Le don effectué par le groupe Le Bras Frères n’est pas un geste unique découvre-t-on. D’autres sociétés ont entendu l’appel et contribuent aussi à cet effort :

2 000 pour Ober*- À Longeville-en-Barrois,
Ober, spécialiste mondial des surfaces décoratives haut de gamme, a remis, mardi dernier, plus de 2 000 masques FFP2, ceux qui sont particulièrement
recherchés. « Ce ne sont pas des masques de travail, il s’agit d’un stock que l’on avait constitué au moment de la crise du H5N1 (grippe aviaire, N.D.L.R.)», indique le PDG Etienne de La Thébeaudière. S’ils sont périmés, ça ne concerne que l’élastique, et leur efficacité demeure donc intacte, d’autant qu’ils étaient restés parfaitement conditionnés dans leur emballage. « De toute façon, il n’y a pas à se poser de questions si l’on suit les directives du directeur général de la Santé. »


Ober a d’autant mieux saisi la gravité de la situation que ses dirigeants sentent l’inquiétude des salariés face à la crise actuelle. Elle handicape la production dans un contexte compliqué où les commandes ralentissent. Le télé-travail a été instauré pour la poursuite de certains services.

 Lire l'article


Téléchargement(s)